BLOG

La réalisation de tests PCR en officine

Publié le

Peut-on réaliser des tests PCR en pharmacie ?

Afin de pouvoir accompagner au mieux le patient et lui éviter les longues minutes d’attente en laboratoire, il est possible pour les pharmacies de mettre en place un système de prélèvement qu’elles transmettent par la suite à un laboratoire afin d’effectuer l’analyse et le rendu de résultat. Réaliser un test PCR en pharmacie est donc possible.

La pharmacie, un espace de collecte des échantillons

Dans le cadre de la pandémie de COVID19, les pharmacies ont joué un nouveau rôle au sein du parcours patients. Grâce aux tests antigéniques, les patients ont pris l’habitude de se faire tester dans les officines. Les tests pour la grippe par exemple étaient déjà disponibles en pharmacie, mais la COVID19 a démocratisé cette pratique. La pharmacie a ainsi participé grandement au dépistage de la COVID19 mais force est de constater que le laboratoire reste le lieu privilégié pour les tests de type quantitatifs ou qui nécessitent des appareils spécifiques : la RT-PCR par exemple.

Rapprocher biologistes et pharmaciens

Il est rare que laboratoires et pharmacies travaillent main dans la main, chacun ayant ses prérogatives et ses règles, mais la COVID19 a permis le rapprochement de ces deux corps de métier. En effet, la pharmacie permet d’effectuer un premier dépistage à l’aide des tests antigéniques puis le laboratoire reconfirme le résultat et détermine le variant par la technique de RT-PCR.

Ces deux spécialités sont faites pour s’entendre : leur objectif est de se rapprocher des besoins du patient et d’apporter des réponses à ses problématiques. La pharmacie, offre une proximité au patient, il peut poser ses questions et être rassuré par un professionnel qu’il connait. Le biologiste lui, apporte de la précision au résultat. La complémentarité de leur rôle est donc évidente.

Le pharmacien peut – s’il en a l’autorisation légale – effectuer les prélèvements pour des patients et remettre les échantillons au laboratoire. Le biologiste va venir analyser l’échantillon, valider et transmettre le résultat directement au patient.

Assurer le contrôle qualité et la traçabilité en toute circonstances

Le pharmacien doit répondre à un certain nombre de critères réglementaires qui sont nécessaires pour assurer la qualité du rendu de résultat. Le prélèvement est un des points clé du processus. Mettre en place une traçabilité et un contrôle qualité sur cette étape est donc essentiel.

Prélever et transmettre les échantillons au laboratoire à l’aide de pratiques adaptées permet d’assurer au patient une qualité de résultat optimale.

Grâce à ses expertises, Magentine a mis en place des outils digitaux permettant de guider chaque étape du prélèvement, ainsi, ces outils assurent traçabilité, contrôle qualité et gain de temps :

  • Le pharmacien possède des outils pour digitaliser toutes les informations au sujet du patient et du prélèvement
  • Le système d’information (SIL) du laboratoire reçoit en temps réel les données recueillies par le pharmacien au sujet de la phase pré-analytique.

L’objectif de Magentine est de faciliter le processus de test tout en s’adaptant aux moyens dont disposent déjà les professionnels. Ainsi nous nous adaptons à vos systèmes d’information laboratoire (SIL) et aux procédures déjà mises en place dans l’établissement.

Un seul objectif : le patient !

Faire ses tests en officine (réalisation du prélèvement) a pour première mission de se rapprocher du patient. Le pharmacien étant bien impliqué dans la vie de « Monsieur / Madame Tout le monde », il est à même de proposer ce service PCR à un grand nombre de patient afin d’étendre l’action du dépistage de masse, et limiter la propagation du virus de façon optimale.

Le test PCR permet de répondre à des questions de santé publique et des besoins précis (identification du variant, besoin pour des raisons administratives). L’interprofessionnel joue alors pleinement son rôle entre le laboratoire et le pharmacien.

À lire aussi
  • Tube de sang infecté par le virus Monkeypox

    La variole du singe – l’importance du suivi des patients

  • Femme portant un masque dans le métro

    Fin du « pass sanitaire » - 1er août 2022

  • biologie délocalisée et microscope

    Usage de la norme ISO 22870 spécifique à la biologie délocalisée

  • Image de ce que représente les normes ISO : sécurité, qualité, savoir faire

    Norme ISO 22870 : la norme des examens de biologie médicale délocalisée (EBMD)

  • Pharmacien biologiste en train de valider des résultats de tests de biologie délocalisée à distance

    Tests antigéniques : et après la période de la crise sanitaire ?

  • Image d'un test rapide illustrant la biologie délocalisée

    Biologie Délocalisée : Etat des lieux techniques

  • biologiste utilisant une machine automate connectée à une base de données

    Interopérabilité et biologie délocalisée

  • medecin avec une patiente

    Qu’est-ce que la biologie délocalisée ?

  • Infirmière à domicile réalisant un examen de biologie délocalisée sur une patiente âgée

    Biologie délocalisée et impact économique

  • image d'un infirmier en train de réaliser un test de biologie délocalisée. Il place un écouvillon dans un tube

    Biologie délocalisée et impact environnemental

  • Image d'un medecin en téléconsultation avec un patient via une tablette

    Télémédecine et biologie délocalisée : combo gagnant ?

  • Image d'un professionnel de santé en train de se servir d'une machine d'analyse médicale

    De la miniaturisation des automates à la biologie délocalisée

  • Image de tubes d'échantillons de sang après avoir réalisé une prise de sang dans le cadre de la biologie déloalisée

    Biologie délocalisée : une volonté commune encore trop peu déployée

  • Image d'un professionnel de santé en train de manipuler des échantillons biologiques

    Biologie délocalisée : une révolution en marche et normée

  • Image d'un medecin avec une patiente agée, dans un désert médical

    La biologie délocalisée : un outil face aux déserts médicaux

  • Infirmière à domicile

    L'avenir des examens de biologie

  • Médecin utilisant son téléphone portable afin de réaliser un test de biologie délocalisée

    Tests antigéniques COVID et biologie délocalisée

  • Image d'un professionnel réalisant des analyses de biologie délocalisée sur un automate

    La biologie délocalisée : nouvelle norme ?

  • docteur tapant sur un ordinateur au domicile d'un patient

    Les points of Care et la biologie déportée, un avenir certain

  • Image d'un virus représentant le COVID

    L’histoire de la COVID-19

  • Accueil
  • Blog
  • La réalisation de tests PCR en officine
Magentine Healthcare

Newsletter

Magentine est une société innovante dont l’objectif est de révolutionner la digitalisation des données cliniques et démocratiser l’accès au diagnostic médical pour le plus grand nombre de patients par la biologie délocalisée avec un degré de sécurisation et de qualité des données unique.

Magentine accompagne la santé mobile de demain accessible à tous.


Magentine Healthcare
18 rue Marceau
34000 Montpellier
France

@Copyright Magentine Healthcare – All right reserved - Réalisé par CKOM PARIS