BLOG

Interopérabilité et biologie délocalisée

Publié le

Interopérabilité et biologie délocalisée

Le futur de la biologie médicale et de la biologie délocalisée passe par l’interopérabilité et une meilleure transparence des données et des résultats d’analyses médicales joints aux patients. Car l’interprétation des résultats n’est ni simple, ni compréhensible.

Interopérabilité et la codification LOINC

Cette codification est la plus usuelles au niveau mondial dans le segment des données de santé. C’est une norme qui permet le transfert d’informations sur un patient. Elle facilite ainsi l’échange des données entre des professionnels de santé. Ce langage et code unique est essentiel. La communauté peut échanger sur une base commune. Or, pour avoir le meilleur diagnostic, il est essentiel de collecter un maximum d’informations cliniques sur le patient. Alors qu’attendons-nous ?

Il est à présent temps que l’ensemble de parties prenantes parlent le même langage, en particulier au cœur des laboratoires. Sinon, cela revient à stocker des données inexploitables ; on se retrouve dans une sorte de tour de Babel où personne ne tire profit de l’expérience et information de son voisin.

Il faut donc un investissement sur la transcodification des données. Tout le monde doit apprendre à parler le même langage. Il s’agit principalement d’une question d’investissement et d’état d’esprit. Avec les gains accumulés pendant la pandémie COVID, on peut espérer que certains gros acteurs vont investir sur cette uniformisation avec une vision long terme. De plus, les laboratoires ont à leur disposition des outils grâce à l’Asip santé. Ils ont des jeux de valeur qui sont compréhensibles afin de pouvoir mettre en œuvre la transcodification.

Pourquoi Magentine est expert en interopérabilité ?

Le futur de la biologie médicale, c’est de pouvoir connecter les données du patient, les machines, les méthodologies d’interprétation des résultats de manière simple pour fournir un résultat de qualité et rapide. Rester dans un mode fermé est un non-sens. Tout le monde doit gagner de la possibilité de mettre à disposition ses informations vers un autre acteur de santé qui pourra les utiliser pour permettre au patient d’avoir une orientation diagnostique rapide.

Il existe suffisamment de besoins et de technologie pour que l’ensemble des acteurs : laboratoires, fabricants de tests, fabricants d’automates et système d’information puisse communiquer aisément. Sinon les coûts et l’usage en

En fournissant une expertise en interopérabilité, Magentine peut créer des mini laboratoires, hors des environnements laboratoires et en connectant des automates d’IVD afin de transmettre au biologiste et aux patients toutes les informations et les résultats nécessaires. La biologie délocalisée passe par une connaissance poussée de ces contraintes techniques tout en maîtrisant parfaitement les normes réglementaires (COFRAC, ISO15189, ISO22870).

En tant qu’acteur expert en biologie délocalisée, l’interopérabilité est une évidence pour Magentine qui peut aisément connecter tous ses outils et ses logiciels de digitalisation de données cliniques avec tous les produits (automates) ou innovations les autres acteurs du diagnostic médical que cela soit pour un environnement lié à du dépistage dans un environnement isolé (dépistage de masse en Afrique sur des pandémies en cours) ou de l’analyse de biologie médicale dans des cadres d’urgence (permettant de trier les patients et faciliter le travail dans les espaces hospitaliers).

Accélération en France au ralenti

En France, la prise de conscience est bien là, mais les actions sont encore loin du résultat espéré. Les initiatives sont lancées ; les acteurs publiques et privés sont bien informés et lancent les démarches mais ne sont pas encore assez concrètes.

Ce passage à une interopérabilité globale est impératif pour une biologie délocalisée de qualité et efficace.

Magentine développe et met à disposition ses services et solutions en alignement avec les normes ISO 22870, conjointement avec la norme ISO 15189.

À lire aussi
  • Tube de sang infecté par le virus Monkeypox

    La variole du singe – l’importance du suivi des patients

  • Femme portant un masque dans le métro

    Fin du « pass sanitaire » - 1er août 2022

  • biologie délocalisée et microscope

    Usage de la norme ISO 22870 spécifique à la biologie délocalisée

  • Image de ce que représente les normes ISO : sécurité, qualité, savoir faire

    Norme ISO 22870 : la norme des examens de biologie médicale délocalisée (EBMD)

  • Pharmacien biologiste en train de valider des résultats de tests de biologie délocalisée à distance

    Tests antigéniques : et après la période de la crise sanitaire ?

  • Image d'un test rapide illustrant la biologie délocalisée

    Biologie Délocalisée : Etat des lieux techniques

  • medecin avec une patiente

    Qu’est-ce que la biologie délocalisée ?

  • Infirmière à domicile réalisant un examen de biologie délocalisée sur une patiente âgée

    Biologie délocalisée et impact économique

  • image d'un infirmier en train de réaliser un test de biologie délocalisée. Il place un écouvillon dans un tube

    Biologie délocalisée et impact environnemental

  • Image d'un medecin en téléconsultation avec un patient via une tablette

    Télémédecine et biologie délocalisée : combo gagnant ?

  • Image d'un professionnel de santé en train de se servir d'une machine d'analyse médicale

    De la miniaturisation des automates à la biologie délocalisée

  • Image de tubes d'échantillons de sang après avoir réalisé une prise de sang dans le cadre de la biologie déloalisée

    Biologie délocalisée : une volonté commune encore trop peu déployée

  • Image d'un professionnel de santé en train de manipuler des échantillons biologiques

    Biologie délocalisée : une révolution en marche et normée

  • Image d'un medecin avec une patiente agée, dans un désert médical

    La biologie délocalisée : un outil face aux déserts médicaux

  • Infirmière à domicile

    L'avenir des examens de biologie

  • Médecin utilisant son téléphone portable afin de réaliser un test de biologie délocalisée

    Tests antigéniques COVID et biologie délocalisée

  • Image d'un professionnel réalisant des analyses de biologie délocalisée sur un automate

    La biologie délocalisée : nouvelle norme ?

  • docteur tapant sur un ordinateur au domicile d'un patient

    Les points of Care et la biologie déportée, un avenir certain

  • Image d'un virus représentant le COVID

    L’histoire de la COVID-19

  • image de l'enseigne d'une pharmacie il fait nuit le l'enseigne est éclairée en bleu

    La réalisation de tests PCR en officine

  • Accueil
  • Blog
  • Interopérabilité et biologie délocalisée
Magentine Healthcare

Newsletter

Magentine est une société innovante dont l’objectif est de révolutionner la digitalisation des données cliniques et démocratiser l’accès au diagnostic médical pour le plus grand nombre de patients par la biologie délocalisée avec un degré de sécurisation et de qualité des données unique.

Magentine accompagne la santé mobile de demain accessible à tous.


Magentine Healthcare
18 rue Marceau
34000 Montpellier
France

@Copyright Magentine Healthcare – All right reserved - Réalisé par CKOM PARIS